Reprise des cours le mercredi 09 septembre à Antibes dès 20h.

Contact : 0611701772

 

 

 

Cours à Antibes:                                                                                           Cours à St Laurent du Var:

Mercredi: 20H00 - 21H30                                                                                                         Samedi 11H00 - 12H30
Salle Fight Club 06                                                                                                                   Salle Bodhitop
103 boulevard Beau Rivage Prolongé                                                                                      28 Allée des Pêcheurs, 
06600 Antibes                                                                                                                          06700 Saint-Laurent-du-Var

 

Inscription toute l'année à partir de 15 ans. Chaque élève apprend à son propre rythme, est suivi et instruit par son enseignant. L’AIWTKF, sous la direction de Sifu Klaus Flickinger garantit un haut degré de qualification de ses enseignants et des écoles affiliées.
 
 

Les origines du Wing Tsun

La légende commune décrit une jeune femme Yim Wing Tsun, au XVIIe siècle, à l'époque de la destruction par le gouvernement Qing d'un légendaire Monastère Shaolin du Sud. Après que Wing Tsun ait refusé la proposition de mariage d'un seigneur local, celui-ci aurait déclaré n'accepter cette décision que si Yim Wing Tsun pouvait le vaincre dans un duel martial. Elle demanda alors à une nonne bouddhiste Ng Mui, légendaire survivante Shaolin, de lui enseigner l'art du combat ; ce style sans nom permis à Yim Wing Tsun de vaincre son opposant.Elle épousa par la suite un certain Leung Bok Chau et lui enseigna cet art martial. Elle mourut jeune, et Leung Bok Chau donna le nom de Wing Tsun en sa mémoire. Les recherches contemporaines tendent à confirmer que cette légende n'a aucun caractère historique. L'histoire du Wing Tsun était initialement transmise oralement de maître à élèves, plutôt que transcrite dans des documents. Il s'avère donc difficile de confirmer ou clarifier les différentes affirmations sur sa création. Les premières mentions de cet art martial dans des documents non contestés apparaissent seulement au XIXe siècle, à l'époque de l'illustre maître Dr Leung Jan (1826-1901), rendant son histoire ultérieure et les divergences des différentes branches plus propices à la vérification documentaire.

 

 

 

 

 

 

 

Au XXe siècle, la transmission du Wing Tsun a souffert de la Révolution culturelle (1966-1976). De nombreux maîtres quittèrent le pays et se réfugièrent au sud de la Chine continentale, c’est-à-dire Hong Kong (alors colonie britannique), Formose (Taïwan) et au Viêt Nam. De ce fait, dans les années 60, seule l'école du maître Yip Man (1893-1972) Ving Tsun Athletic Association, une école à Foshan et une école taïwanaise existaient encore. Les différents styles de Wing Tsun se sont propagés ultérieurement, mais c'est le style de Yip Man qui domina largement par sa diffusion mondiale.

YIP MAN

Parce qu'il fut le premier maître à systématiser cet art et à l'enseigner à un large public, dès les années 1960. Parce qu'il bénéficia surtout de la notoriété de son ancien élève Bruce Lee (1940-1973) devenu star de film asiatique. A Hong-Kong, son élève Leung Ting (1947-) élève à huis clos du grand maître, alors à la retraite, favorisa encore la diffusion de ce style, par une méthode d'enseignement structurée (système, uniforme, grades, diplômes), et un enseignement auprès des occidentaux. Le Wing Tsun Kung Fu est ainsi devenu un des arts martiaux chinois les plus pratiqués au monde.

source : wikipedia.org/wiki/Wing_chun